certitude


certitude

certitude [ sɛrtityd ] n. f.
• 1375; lat. certitudo, de certus certain
1Caractère certain (I, A, 1°); ce qui est certain. évidence, vérité. Certitude d'un fait. C'est maintenant une certitude. « Il y a contre lui des présomptions terribles, il n'y a pas une certitude absolue » (Bourget).
2État de l'esprit qui ne doute pas, n'a aucune crainte d'erreur. assurance, conviction, croyance, opinion. Certitude fondée sur des preuves. J'ai la certitude qu'il viendra. Il avait la certitude d'être engagé; de l'avoir déjà vue. J'en ai acquis la certitude.
(Absolt) Philos. Adhésion de l'esprit lorsqu'il sait. Certitude immédiate, médiate, intuitive, discursive. Certitude en matière religieuse. foi. Certitude physique (concernant un fait d'expérience); morale. « Si ma certitude était à la merci des objections, ce ne serait plus une certitude » (Martin du Gard). Loc. adv. Avec, sans certitude. En toute certitude.
⊗ CONTR. Doute, hypothèse, illusion, incertitude, vraisemblance.

certitude nom féminin (bas latin certitudo, du latin classique certus, certain) Sentiment qu'on a de la réalité d'un fait, de la vérité d'une idée ; conviction : Dire quelque chose avec certitude. Fait, opinion sur lesquels on n'a aucun doute, dont on est certain : Ce ne sont pas de simples hypothèses, ce sont des certitudes.certitude (citations) nom féminin (bas latin certitudo, du latin classique certus, certain) Pierre Emmanuel, pseudonyme littéraire devenu le patronyme légal de Noël Mathieu Gan, Pyrénées-Atlantiques, 1916-Paris 1984 L'honneur de l'homme est d'atteindre à ce centre où la certitude se fait vertige et le vertige certitude. Versant de l'âge Le Seuil Gustave Le Bon Nogent-le-Rotrou 1841-Paris 1931 L'amour craint le doute, cependant il grandit par le doute et périt souvent de la certitude. Aphorismes du temps présent Flammarion Jean Rostand Paris 1894-Ville-d'Avray 1977 Académie française, 1959 Certitude, servitude. Carnet d'un biologiste Stockcertitude (expressions) nom féminin (bas latin certitudo, du latin classique certus, certain) Avoir la certitude de, que, en être certain : J'ai la certitude qu'il viendra.certitude (synonymes) nom féminin (bas latin certitudo, du latin classique certus, certain) Fait, opinion sur lesquels on n'a aucun doute, dont on...
Synonymes :
- évidence
- vérité
Contraires :
- chimère
- hypothèse
Sentiment qu'on a de la réalité d'un fait, de la...
Synonymes :
- foi
Contraires :

certitude
n. f.
d1./d Qualité de ce qui est certain. La certitude des lois mathématiques.
d2./d Conviction qu'a l'esprit d'être dans la vérité. Ses soupçons se changèrent en certitude.
d3./d PHILO Adhésion complète de l'esprit.

⇒CERTITUDE, subst. fém.
I.— Vieilli, rare. [Correspond à certain2 A] Assurance, garantie.
A.— [Avec un compl. introd. par de] :
1. Pour m'occuper de vous et vous obtenir cette faveur, je veux quelque certitude de votre dévouement à la légitimité, à la religion, et surtout à Monsieur de Villèle.
BALZAC, Les Illusions perdues, 1843, p. 663.
2. ... parmi les libertés que nous possédons, ne se trouve pas celle des correspondances privées, du moins quant à la certitude du secret.
TOCQUEVILLE, Correspondance [avec Henry Reeve], 1852, p. 138.
3. Parfois, elle s'animait, elle voyait l'immense bazar idéal, le phalanstère du négoce, où chacun aurait sa part exacte des bénéfices, selon ses mérites, avec la certitude du lendemain, assurée à l'aide d'un contrat.
ZOLA, Au Bonheur des dames, 1883, p. 728.
Rare. [De signifie « qui est le propre de »] :
4. Le saint navire court par le vent emporté
Avec la certitude et la rapidité
Du javelot cherchant la cible;
...
HUGO, La Légende des siècles, t. 2, Plein ciel, 1859, p. 820.
5. Les bougies blêmirent et s'éteignirent, laissant fumer âcrement leurs mèches rouges; le feu disparut sous une couche de cendres tièdes; les fleurs se fanèrent et se desséchèrent en quelques moments; le balancier de la pendule reprit graduellement son immobilité. La « certitude » de tous les objets s'envola subitement.
VILLIERS DE L'ISLE-ADAM, Contes cruels, Véra, 1883, p. 33.
B.— En emploi abs., le plus souvent dans un groupe prép. :
6. J'étais sur le paquebot qui devait me conduire de New-York à Philadelphie; il faut savoir que, pour faire ce voyage avec sûreté et certitude, il faut profiter du moment où la marée descend.
BRILLAT-SAVARIN, Physiol. du goût, 1825, p. 356.
7. À certains moments, Durtal ne pouvait douter que Des Hermies n'eût pratiqué la littérature, car il la jugeait avec la certitude d'un homme du métier, ...
HUYSMANS, Là-bas, t. 1, 1891, p. 37.
8. Il lui expliqua fiévreusement, avec une apparente minutie, sa situation. Et plein de certitude, sûr de la reprendre, il se rejeta incontinent dans son vice.
DRIEU LA ROCHELLE, Rêveuse bourgeoisie, 1939, p. 242.
[En parlant d'une production intellectuelle] :
9. À ce propos, il faut noter la certitude plaisante des dictionnaires à cataloguer les mots sous les vieilles rubriques scolastiques, à les figer dans une fonction unique.
GOURMONT, Esthétique de la lang. fr., 1899, p. 164.
II.— Usuel. [Correspond à certain2 B; les constr. ont pour base une phrase du type qqn a la certitude de... que... ou qqn est certain de..., que]
A.— [Une pers. est explicitement désignée dans l'énoncé] Sentiment, état d'esprit de la personne qui reconnaît quelque chose comme hors de doute, qui croit profondément, sans réserve.
1. Ce sur quoi porte la certitude est exprimé par une expansion en de ou que :
10. Il se dévêtit avec ce calme presque somnambulique qui naît, après une violente surexcitation, de la certitude de l'irrémédiable.
BARRÈS, Sous l'œil des Barbares, 1888, p. 248.
11. Le regard et le ton du père Propiac exprimèrent une certitude de possession si absolue que Léonard frissonna.
ESTAUNIÉ, L'Empreinte, 1896, p. 91.
12. La certitude de son infortune lui était brusquement apparue, un jour qu'elle se regardait dans la glace : ...
R. ROLLAND, Jean-Christophe, L'Adolescent, 1905, p. 253.
13. J'avais la conviction intérieure — pour ainsi dire une certitudeque rien n'était modifié.
R. MARTIN DU GARD, Jean Barois, 1913, p. 239.
14. La certitude que les directeurs sont en rapport avec la police ne les arrête jamais.
FARGUE, Le Piéton de Paris, 1939, p. 196.
2. Ce sur quoi porte la certitude est exprimé dans un contexte plus lâche (souvent rappelé par des présentatifs) :
15. Condamnés à la mort, condamnés à la vie, voilà deux certitudes.
VIGNY, Le Journal d'un poète, 1833, p. 978.
16. Elle m'aimait. Cette certitude, après un si long dessèchement d'anxiété, m'inondait le cœur d'un flot de joie à me trouver mal, là, sur le tapis de cet escalier que je dus gravir à mon tour pour remonter dans ma chambre.
P. BOURGET, Le Disciple, 1889, p. 185.
17. ... cette grandeur commune et forte, cette fierté vulgaire, cette domination matérielle, qui faisaient pour lui tout le prix de la vie, n'ayant pas, au reste, des idées très nettes sur le bonheur d'une honnête femme en ce monde, mais parfaitement sûr que sa fille resterait une honnête femme. C'était là dans son âme un point qu'il n'avait jamais remué, une certitude première.
P. BOURGET, Le Disciple, 1889, p. 185.
18. ... je vous ai trouvé installés dans une certitude. Vous étiez certains de la suprématie intellectuelle et morale de la France sur l'Allemagne; ...
BARRÈS, Mes cahiers, t. 12, 1919-20, p. 94.
3. Ce sur quoi porte la certitude n'est pas exprimé par le contexte immédiat :
19. Sa voix saccadée était pénétrée d'une certitude sauvage, ...
MALRAUX, La Condition humaine, 1933, p. 316.
20. J'enviais vaguement à Paule sa certitude butée?
S. DE BEAUVOIR, Les Mandarins, 1954, p. 178.
B.— PHILOS. [Sans réf. à une pers. explicite] État de l'entendement à l'égard d'un ou de plusieurs jugement(s) qu'il tient pour vrai(s) :
21. Alors la marche de chaque science aurait la sûreté de celle des mathématiques, et les propositions qui en forment le système, toute la certitude géométrique, c'est-à-dire, toute celle que permet la nature de leur objet et de leur méthode.
CONDORCET, Esquisse d'un tableau hist. des progrès de l'esprit hum., 1794, p. 235.
22. Toutefois les probabilités peuvent s'additionner, et l'addition donner un résultat qui équivaille pratiquement à la certitude.
BERGSON, Les Deux sources de la mor. et de la relig., 1932, p. 263.
23. La certitude des résultats obtenus est telle que la plupart des réactions ont été conduites in vitro...
Hist. gén. des sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 745.
Au plur. :
24. Ma pensée est de déterminer les rapports réels qui peuvent exister entre l'homme et Dieu. N'est-ce pas une nécessité de l'époque? Sans de hautes certitudes, il est impossible de mettre un mors à ces sociétés que l'esprit d'examen et de discussion a déchaînées...
BALZAC, Louis Lambert, 1832, p. 132.
Certitude morale, p. oppos. à la certitude absolue, démontrée, physique, mathématique, etc. Certitude personnelle fondée sur de très fortes présomptions ou probabilités :
25. À l'égard de la nature, où il nous importe tant d'acquérir des connoissances, les seules qui puissent être à notre disposition, et où encore nous ne pouvons guères obtenir, sur les nombreux phénomènes qu'elle présente, que des certitudes morales, voici la seule voie...
LAMARCK, Philos. zool., t. 2, 1809, p. 174.
C.— Loc. adv. Avec, sans certitude; connaître, établir, affirmer, conclure avec certitude. En ayant la certitude :
26. Mais cette semaine-là finie, jadis, d'une part mon amie reviendrait aux Champs-Élysées, je la reverrais comme auparavant, j'en étais sûr, et, d'autre part, je savais avec non moins de certitude que tant que dureraient les vacances du jour de l'an, ce n'était pas la peine d'aller aux Champs-Élysées.
PROUST, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, 1918, p. 588.
En toute certitude :
27. ... « À quoi pense-t-il? » Aujourd'hui, je le sais par moi-même qui me promène comme lui, avec son air, et je peux répondre en toute certitude : « À rien. »
RENARD, Journal, 1899, p. 537.
Vieilli, rare. De (toute) certitude. Si bien que je connus d'une certitude complète à quel point... (MAURRAS, Le Chemin de Paradis, 1894, p. 75). Il savait, de certitude, que ce serait là folie pure (MONTHERLANT, Pitié pour les femmes, 1936, p. 1130). Et ils savent maintenant, de toute certitude, que leur route... (GRACQ, Au château d'Argol, 1938, p. 144).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1375 « caractère de ce qui est certain, assuré, indubitable » (NICOLE ORESME, Traité de la première invention des monnaies cité par F. MEUNIER, Essai sur la vie et les ouvrages de Nicole Oresme, Paris, 1857, p. 74 : la certitude du poix, qualité et bonté de la matiere); 2. 1462 « conviction, état de l'esprit qui est certain de quelque chose » (C.-J. BEAUTEMPS-BEAUPRÉ, Coutumes et institutions de l'Anjou et du Maine..., Paris, 1877-83, t. 3, p. 166 cité par Delboulle ds R. Hist. litt. Fr., t. 6, p. 300); 3. 1757 arts graph. (A.-J. PERNÉTY, Dict. portatif de peint., sculpt. et grav., p. 57 : Certitude, terme métaphorique qui se dit du trait ou de la fermeté de la main dans la conduite du burin, et de la pointe, du pinceau, etc.). Empr. au b. lat. certitudo « caractère de ce qui est certain, vrai, certitude morale, conviction » spéc. « certitude de la foi chrétienne », dér. du lat. certus (certain). Fréq. abs. littér. :3 422. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 3 936, b) 3 246; XXe s. : a) 6 064, b) 5 807.

certitude [sɛʀtityd] n. f.
ÉTYM. 1375; lat. certitudo, de certus. → Certain.
1 Vx. Assurance, garantie. || « Je veux quelque certitude de votre dévouement » (Balzac, in T. L. F.).
2 Cour. Caractère de ce qui est certain, indubitable. Évidence, vérité; sûreté. || La certitude d'un fait, d'une affirmation. || Affirmation sans certitude. || La certitude d'un témoignage.(Une, des certitudes). Chose certaine, indubitable. || Certitude absolue, mathématique. || Probabilité qui se change en certitude. || Certitude morale, métaphysique (→ ci-dessous, 3.), certitude intuitive. || Esprit plein de certitudes.
1 Il y a contre lui des présomptions terribles, il n'y a pas une certitude absolue.
Paul Bourget, le Disciple, II, p. 55.
2 (…) désireux (le savant) de certitude, il se défend de deviner.
Gide, le Retour de l'enfant prodigue, p. 23.
3 Ce n'est pas de gaieté de cœur qu'il renonce aux certitudes métaphysiques. Nul défi de mécréant agressif.
A. Maurois, Études littéraires, t. II, Duhamel, II, p. 90.
4 Quand il y a certitude d'une réalité, les faits sont exprimés, ou bien dans une proposition principale accompagnée ou non d'une affirmation de certitude, ou bien dans l'objet d'une phrase dont la principale exprime la certitude : le train est arrivé, j'en suis sûr.
F. Brunot, la Pensée et la Langue, XII, III, I, p. 526.
Vx ou littér. Stabilité. || Il n'y a nulle certitude dans les choses du monde.
4.1 Sa certitude d'homme solide sur ses cuisses, sûr de ses muscles, je la voyais s'émietter, se pulvériser, le poudrer d'une douceur qu'il n'avait jamais eue, effriter ses angles rigoureux.
J. Genet, Journal du voleur, p. 49.
3 (1462). État de l'esprit qui ne doute pas (de qqch.), n'a aucune crainte d'erreur (sur qqch.). Assurance, conviction, croyance, opinion. || La certitude de qqn quant à qqch., sur qqch., à propos de qqch.; sa certitude. || Certitude fondée sur des preuves. || J'ai la certitude qu'il viendra. || Il a la certitude de réussir.
Absolt. Philos. Adhésion, assentiment de l'esprit à la vérité qu'il est assuré de posséder. || Certitude immédiate, médiate, intuitive, discursive. || Certitude de la foi (→ Croire, cit. 68). || Être incapable de certitude (→ Bonheur, cit. 11).
5 Les principales forces des pyrrhoniens (…) sont : que nous n'avons aucune certitude de la vérité de ces principes, hors la foi et la révélation, sinon en (ce) que nous les sentons naturellement en nous.
Pascal, Pensées, VII, 434.
6 La jalousie se nourrit dans les doutes, et elle devient fureur, ou elle finit, sitôt qu'on passe du doute à la certitude.
La Rochefoucauld, Maximes, 32, p. 248.
7 (…) c'est la certitude qu'ils tiennent la vérité qui rend les hommes cruels.
France, Les dieux ont soif, p. 11.
8 Je me passai fort bien de certitude dès lors que j'acquis celle-ci, que l'esprit de l'homme ne peut en avoir.
Gide, les Nouvelles Nourritures, p. 93.
9 Il n'a pas ce besoin de grosse certitude qu'on éprouve quand le doute ou la détresse vous travaillent.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. II, p. 14.
10 (…) si ma certitude était à la merci des objections, ce ne serait plus une certitude (…)
Martin du Gard, Jean Barois, III, L'enfant, III, p. 406.
11 La raison d'être d'une foi, c'est d'apporter une certitude.
A. Maurois, les Discours du Dr O'Grady, II, p. 12.
Loc. adv. Avec, sans certitude.En toute certitude. — ☑ Vieilli. De toute certitude.
CONTR. Chimère, conjecture, doute, erreur, éventualité, hypothèse, illusion, incertitude, indétermination, probabilité, soupçon, vraisemblance.
COMP. Incertitude, quasi-certitude.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Certitude — • The word indicates both a state of mind and a quality of a proposition, according as we say, I am certain , or, It is certain Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Certitude     Certitude …   Catholic encyclopedia

  • certitude — CERTITUDE. subst. f. Assurance pleine et entière. Quelle certitude en avez vous? La certitude que j en ai, est que... Cela est certain, de toute certitude. Je sais cela avec certitude. Certitude morale, certitude physique, certitudemétaphysique.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Certitude — Студийный а …   Википедия

  • certitude — Certitude. s. f. Asseurance pleine & entiere. Je sçay cela de certitude. il n y a aucune certitude en tout ce qu il dit. quelle certitude en avez vous? cela est certain de toute certitude. Il signifie aussi, Stabilité. Il n y a nulle certitude… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Certitude — Cer ti*tude, n. [LL. certitudo, fr. L. certus: cf. F. certitude. See {Certain}.] Freedom from doubt; assurance; certainty. J. H. Newman. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • certitude — early 15c., from M.Fr. certitude certainty (16c.), from L.L. certitudinem (nom. certitudo) that which is certain, from L. certus (see CERTAIN (Cf. certain)) …   Etymology dictionary

  • certitude — I noun absolute certainty, absoluteness, ascertained fact, assurance, assuredness, attestation, certainness, certainty, certainty of meaning, conclusiveness, confidence, confidentness, conviction, dead certainty, definiteness, freedom from error …   Law dictionary

  • certitude — *certainty, assurance, conviction Analogous words: *belief, faith, credence, credit: sureness, positiveness, cocksureness (see corresponding adjectives at SURE) Antonyms: doubt Contrasted words: *uncertainty, skepticism, mistrust …   New Dictionary of Synonyms

  • certitude — ► NOUN ▪ a feeling of absolute certainty. ORIGIN Latin certitudo, from certus certain …   English terms dictionary

  • certitude — [sʉrt′ə to͞od΄, sʉrt′ətyo͞od΄] n. [OFr < LL(Ec) certitudo < L certus, CERTAIN] 1. a feeling of absolute sureness or conviction 2. sureness; inevitability SYN. CERTAINTY …   English World dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.